top of page

Le voyage de lʹessence


Un dauphin à lʹair gentil projette son museau juste au-dessus de la surface de lʹeau.

Cʹest sympa à voir comme il remonte et fait une petite ronde sur ces nageoires caudales, et puis glisse avec souplesse dans le bassin.

Autour de ce bassin se trouvent quelques buissons et plusieurs portes qui mènent quelque part.

Cela ressemblerait à un événement en plein air mais en fait cʹest couvert: une halle avec le bassin, les buissons et les portails.

Et en ce moment les portes de trois portails sont encore fermées.

Les animaux symbolisent certaines émotions et sʹagissant dʹun dauphin, nous pouvons dire: 'Un dauphin est un animal gentil qui aide les humains à trouver lʹaccès vers leur propre vie affective'.

Nous pouvons attribuer tout ça à ce dauphin, bien sûr, mais dans notre optique, dans notre langage des symboles, nous considérons le dauphin plutôt comme une existence antérieure de beaucoup dʹhumains. Votre essence profonde a commencé quelque part comme un tout petit ensemble compact et tout doucement cet ensemble a dû commencer à bouger et devenir conscient. À ce moment-là une essence nʹa que très peu de possibilités dʹacquérir des expériences. Premièrement, elle va chez les animaux, même si elle nʹen est pas du tout consciente; elle est pilotée par lʹun de nous ou par des assistants spirituels pour séjourner dans un corps dʹanimal, pour acquérir des expériences.

Entre-temps, lʹessence a séjourné dans plusieurs corps dʹanimaux différents, avant dʹarriver au dauphin, car nous considérons le dauphin bien comme une espèce animale supérieure.

Il y a des espèces animales inférieures, ce sont des animaux auxquels on ne peut rien apprendre, qui sont juste présents dans leur existence; mais les espèces animales supérieures ressentent déjà quelque chose, ressentent des barrières, de nouvelles possibilités dans leur vie, même si tout cela doit encore être proposé. En effet, ces animaux ne vont pas à la recherche de nouvelles évolutions, de nouvelles expériences. Cependant nous disons: 'Cela appartient aux espèces supérieures, dont fait partie le dauphin'.

Et si on considère votre essence, vous avez séjourné dans un corps de dauphin. Voyant un dauphin, vous ressentez une certaine affinité, et alors, vous pouvez vous sentir heureux ou calme; tout autrement que vos pensées normales lorsque vous observez un dauphin.

Et cette image montre aussi que cela se produit dans un bâtiment voûté.

Ce nʹest pas que les essences ont nagé dans le corps dʹun dauphin dans une halle, mais nous lʹavons montré, parce que cela fait également partie du Monde de la Sagesse.

Il est très difficile pour lʹhumain de se faire une idée du Monde de la Sagesse et de ce que cela représente pour lʹessence. Cʹest pourquoi nous utilisons toujours le symbole dʹune grande piscine, dans laquelle vous trouvez la pataugeoire, le petit bain, le bain à un mètre de profondeur et le grand bain. Si nous regardons lʹeau dans le premier bassin, la pataugeoire, nous voyons quʹelle consiste en gouttes, chaque essence étant comme une goutte dans cette pataugeoire. Toutes les essences qui ont choisi la forme humaine se retrouvent dans la pataugeoire. Lʹhumain en chemin vers une conscience plus élevée va devoir connaître cette pataugeoire. Quand il est tout-conscient, et tout-conscient veut dire quʹil connaît la pataugeoire, il est prêt à passer dans le petit bain. Là il trouve toutes sortes de possibilités nouvelles, il acquiert de nouvelles expériences pour continuer vers une conscience encore plus grande.

Nous, les enseignants, vous pouvez nous voir comme les sept maîtres-nageurs de cette pataugeoire, où sont présentes toutes les essences qui ont choisi la forme humaine.

Même si lʹimage semble petite, ceci montre que le Monde de la Sagesse est grand. Il est si énorme que personne ne peut sʹen faire une idée. Rien que cette image montre à quel point cela dépasse lʹentendement de lʹhumain. Il ne sait plus ce quʹil y a à imaginer encore. Cʹest pourquoi nous tâchons de rester près de votre entendement dans nos paroles, nos explications. Celles-ci semblent parfois un peu enfantines, mais cʹest que nous voulons garder le contact avec vous. Et si, dans notre optique, nous vous disons quelque chose sur notre univers, vous vous endormez ou bien vous décrochez et vous partez. Cela ne nous étonne guère, car cʹest hors de votre perception; donc là, nous ne pouvons pas vous demander de nous suivre facilement.

Mais nous avons commencé par cette image du dauphin, qui pataugeait dans ce tout petit bassin. Car même si ça semble énorme, pour nous cʹest juste une petite partie de cette pataugeoire. Et bien que cette essence se trouvait dans ce corps dʹanimal, elle sentait que, plus tard, elle devrait se retrouver dans un corps dʹhumain et aller vers cette planète.

Cʹest pourquoi, pour cette période, elle a trouvé, sous la garde dʹassistants spirituels et de nous-mêmes, un corps, un corps dʹanimal, qui se trouve aussi sur cette planète pour quʹelle puisse déjà faire un début de connaissance de cette forme de planète, au potentiel dʹépanouissement, aux développements attachés aux formes de cette planète.

Vous ne pouvez pas aller voir sur une autre planète. Vous pouvez bien essayer dans vos pensées ou dans vos rêves, mais cʹest impossible sous la forme humaine. Même si vous êtes à mi-chemin de votre éducation et vous vous dites: 'Tiens, je suis déjà assez avancé, jʹai déjà des possibilités dʹavoir un plus ample regard, également sur le Monde de la Sagesse', vous nʹêtes toujours pas en état dʹaller sur une autre planète. Impossible! Vous allez devoir connaître toute la pataugeoire.

Ce nʹest quʹau moment où lʹessence connaît toute la pataugeoire, donc cette forme humaine dans toutes ses phases, quʹelle aura le choix: voulez-vous revenir sur cette planète ou voulez-vous aller voir sur une autre planète?

Vous devrez vivre ces vies ici, jusquʹà ce que vous connaissiez toute la pataugeoire. Et nous espérons que ce seront des voyages très amusants pour vous; mais souvent nous entendons soupirer: 'Bof, cette vie ici, ce nʹest pas grand-chose, jʹespère que cʹest la dernière fois que je descends sur cette planète'. Eh bien, si vous pensez cela, vous pouvez être sûr que vous nʹy êtes pas encore.

Car quand lʹhumain connaît toute la pataugeoire, il ne sʹoccupe plus du fait quʹil aime ou nʹaime pas cette planète, il reste neutre vis-à-vis tout ce quʹil contacte. Et cette neutralité signifie quʹun humain est prêt à passer à une autre pataugeoire ou au petit bain.

Mais pour cela il doit dʹabord comprendre pourquoi il est dans cette pataugeoire, pourquoi il affronte des situations de la vie, quelles sont ses leçons à apprendre. Vous ne pouvez pas dire: 'Cette partie, je la saute; je sais, je ressens que jʹai beaucoup de leçons, mais si je reste neutre vis-à-vis de ces leçons, je vais finir par y arriver'.

Ce nʹest pas possible. Vous devrez dʹabord comprendre quelles sont les leçons avec lesquelles vous entrez en contact, et dans cette compréhension, petit à petit, vous allez apprendre à être neutre.

Cʹest lʹordre normal que nous suivons, et nous ne faisons aucune exception.

Chaque humain utilisé par lʹessence doit venir à bout de son voyage avant de pouvoir être neutre. Ça a lʹair si simple, ce petit mot 'neutre': 'Bof, je ne fais quʹobserver, cela ne me touche plus'.

Il y a des tas de gens qui pensent: 'Ca y est, je peux rester neutre', mais pourtant ils dorment de plus en plus mal, ont besoin dʹun calmant ou prennent volontiers une petite bière pour dormir décontracté.

Une personne qui est neutre ne le fait pas de par sa volonté, mais elle dispose dʹun automatisme qui est tout simplement dans son for intérieur et lui permet de rester neutre dans nʹimporte quelle circonstance. Elle peut garder la neutralité sans aucun effort et sans réfléchir.

Chaque humain a de nombreuses possibilités pour sʹéchapper et survivre, car nous les considérons comme mécanismes de survie utilisés par lʹhumain, qui pense en lui-même: je suis déjà capable de rester neutre.

Cʹest donc beaucoup que nous demandons de lʹhumain; en effet, ce nʹest pas nous qui demandons, mais cʹest une forme dʹépanouissement dʹarriver à cet état. À un moment donné, lʹhumain peut rester neutre tout simplement, et ce nʹest plus une épreuve pour lui.

Tandis que, lorsquʹon est en chemin, on sʹaperçoit que rester neutre est une véritable épreuve. Car lʹhumain a vite tendance à juger sa propre vie, mais surtout la vie des autres et essayer de rester neutre dans ces circonstances, il faut le faire…! Imaginez que, un soir, vous vous promenez dans une petite rue sombre et vous êtes agressé. Dans un cas pareil, il est difficile de rester neutre. Cependant, nous demandons de lʹhumain tout-conscient de comprendre dʹoù sort cette attaque, de comprendre pourquoi quelquʹun attaque comme ça; alors lʹhumain peut, de cette façon, rester neutre, observer et subir tout ça sans aucun problème.

Ce qui montre que le mot neutralité est très facile à prononcer, mais plus que difficile à appliquer. Et voilà pourquoi cette possibilité est la dernière phase de lʹessence et certainement aussi de lʹhumain.

Nous avons commencé par un dauphin et nous terminons par la neutralité.

Cela montre comment votre propre recherche est longue et compliquée; comment le développement de votre conscience passe par plusieurs phases, par plusieurs vibrations, mais aussi par plusieurs cultures, parfois en marge de la civilisation, parfois en plein coeur de la civilisation.

Mais votre essence doit éprouver toutes les expériences; une seule vie ne suffit donc pas à une essence.

En tant quʹhumain vous ne vivez quʹune fois, vous mourez, mais lʹessence continue son chemin et va devoir passer par la matière, parfois des centaines de fois.

Nous savons que les humains parlent facilement de la réincarnation, comme sʹils étaient déjà venus sur cette planète à plusieurs reprises. Mais en tant quʹhumain, cʹest impossible, car en tant quʹhumain vous ne vivez quʹune seule fois.

Votre humanité nʹest que le manteau de votre essence. Lʹessence continue, sur cette planète ou entre-temps dans le Monde de la Sagesse; pour lʹessence la réincarnation nʹexiste pas. Elle ne fait quʹaccumuler des expériences. Et en quelle qualité elle est présente nʹa aucune importance pour lʹessence. Dans notre optique la réincarnation nʹexiste pas, cʹest lʹhumain qui lʹa inventée. Et quand nous écoutons toutes ces histoires des humains: 'Ah, à une époque jʹétais ceci ou cela, et puis jʹai acquis telle ou telle expérience…'

Eh oui, ils veulent tous avoir été un personnage connu, et nous disons: 'Cette expérience a servi à lʹessence, elle en a fait quelque chose ou rien du tout, tout est possible, mais vous en tant quʹhumain vous nʹavez pas vécu tout ça. Vous avez juste entendu sonner les cloches...'

Donc, nous vous demandons: essayez de garder cela hors de vous, essayez de ne pas en parler. Nous savons que votre essence fait beaucoup de voyages, mais considérez-les comme un seul grand voyage lors duquel lʹessence prend beaucoup de chemins de traverse, jette un coup dʹoeil sur cette planète et continue dans le Monde de la Sagesse. Mais elle est toujours en route, pour lʹessence il sʹagit dʹun seul voyage.

Quand un humain parle de réincarnation, chaque tranche de vie est coupée, et ce ne sont que des tranches de vie qui sont recollées après. Par conséquent, il le perçoit comme: ʹTiens, jʹai été tout ça.ʹ Mais lʹessence a acquis toute une série de possibilités au cours des siècles et a choisi une enveloppe matérielle des centaines de fois.

Lors du temps passé dans le corps, lʹessence garde aussi le contact avec le Monde de la Sagesse, autrement elle ne serait pas alimentée en énergie par le Monde de la Sagesse.

Le Monde de la Sagesse est tout et imprègne tout. Donc votre corps et cette planète en font également partie, et votre essence reste toujours en contact avec lʹénergie du Monde de la Sagesse. Ce serait très beau si vous, en tant quʹhumain, ressentiez que vous êtes en contact avec lʹénergie du Monde de la Sagesse.

Mais cela fait souvent défaut, et nous le regrettons. Si vous savez que votre essence en fait partie et reste toujours en contact, vous devriez également, en tant quʹhumain, pouvoir trouver cette petite porte pour entrer en contact.

Vous aurez lʹaccès facile à toutes les énergies dans le Monde de la Sagesse, accès aux sept enseignants et des possibilités de jeter un coup dʹoeil chez nous et dʹacquérir quelques expériences, également dans votre humanité.

Cela donne une dimension supplémentaire au processus dʹépanouissement que vous devez traverser. Mais justement, faire cette ouverture vers votre essence et de là vers le Monde de la Sagesse, cʹest le plus gros obstacle à surmonter pour vous.

Votre essence est toujours présente dans votre humanité et vous ne pourriez pas vivre sans elle. Lʹessence forme la plus grande partie de votre humanité; pourtant elle est toujours laissée-pour-compte: lʹhumain estime plus important son humanité avec le caractère et la pensée avec tous ces fantasmes.

Il ne peut sʹimaginer quʹil nʹest tout juste quʹun appendice de lʹessence qui lʹhabite.

Lʹessence est grande et a une richesse de couleurs dans son for intérieur que lʹhumain ignore; ce serait une bonne chose si vous pourriez entrer en contact avec tout ça.

Et à votre question: 'Comment faire pour entrer en contact avec lʹessence?', la réponse est très simple.

Nous disons: 'Partez du principe que vous ne savez rien', et quand vous vous dites: 'Je ne sais plus', vous videz automatiquement votre chapeau à pensées, vous ne persistez plus dans ces théories mâchées par les livres, les religions, etc., et là vous avez déjà fait le passage vers votre essence. Car tous ces détails bourrés dans votre chapeau à pensées font que vous ne pouvez pas entrer en contact avec votre essence.

Et pourtant, un humain, et surtout lʹhumain dans la vibration bleue qui sʹoccupe du paranormal, de toutes sortes de techniques de méditation, du yoga, etc., dit: 'Oui, mais je fais déjà tant dʹefforts, je lis, je fais plein de choses, de la méditation, et pourtant, je nʹarrive pas encore à entrer en contact avec mon essence'.

Notre réponse est: 'Vous faites tout ça avec votre chapeau à pensées, avec la volonté, et la volonté appartient à votre corps. Le chapeau à pensées fait partie du corps et nʹentre pas en contact avec votre essence'.

Dites seulement: 'Je ne sais pas', et voilà, lʹessence a la possibilité dʹêtre présente et vous en tirez les bénéfices. Donc, ce nʹest pas si difficile dʹentrer en contact avec lʹessence. Nous espérons que tout le monde arrive un jour à le tester soi-même et à voir ce que lʹessence porte en elle.

Nous avons commencé avec le dauphin, mais il y a tant dʹexpériences dans lʹessence, provenant aussi de toutes les autres vies matérielles quʹelle a vécues, du tout petit insecte jusquʹà toutes sortes dʹhumains. Sous la forme masculine ou féminine, adhérant à une religion ou une autre, chaque essence a acquis beaucoup dʹexpériences, doit vivre ces expériences, pour acquérir un plus grand regard sur cette petite pataugeoire. Tout est lié.

Mais lʹhumain pense savoir comment se présente le Monde de la Sagesse, lʹhumain pense connaître les possibilités. Oui, un regard dans le chapeau à pensées de chacun nous fait parfois sourire, car nous voyons toutes sortes de possibilités dans ce chapeau et nous nous demandons dʹoù vous sortez cela. Parfois cela vient du fait dʹavoir vu des films de science-fiction ou lu des livres de style ésotérique, cela peut même encore venir du côté religieux.

Mais pas une seule de ces images correspond à nos possibilités. En effet, tant que vous persistez, tant que ce ne sont pas vos propres idées, vous pouvez en être sûr: elles ne font pas partie du Monde de la Sagesse.

Si vous dites: 'Je ne sais pas', et que vous laissez faire lʹessence tranquillement, cʹest là que vous pouvez percevoir en vous certaines images: eh, cʹest une sorte de prise de conscience que je nʹai lue nulle part, entendue nulle part et dʹun coup cela émerge en moi; et cʹest la vérité qui correspond à votre propre essence et donc aussi au Monde de la Sagesse. Cʹest une sagesse qui est tant porteuse que vous ne pouvez la trouver nulle part. Vous ne pouvez pas la partager avec dʹautres; vous savez juste pour vous: cʹest ma vérité et ma vérité est si grandiose quʹelle me suffit pour toute la vie. Cela suffit pour moi et je ne ressens pas le besoin de chercher plus loin.

Nous voulons que chaque humain découvre sa propre vérité, voie cette vérité comme le fil conducteur de sa vie, et va découvrir sur cette base comment se présente cette pataugeoire. Car votre essence a de nombreuses possibilités de la découvrir.

Vous marchez la main dans la main avec votre essence, et cʹest pourquoi vous pouvez facilement le vivre dans votre propre humanité, reconnaître et vivre ces expériences en vous.

Le fait de ne pas pouvoir le partager avec dʹautres, cela ne vous gêne plus.

Cette grandeur présente en vous suffit, elle vous suffit pour plusieurs vies. Si vous allez lʹexpérimenter de cette façon, vous êtes prêt à dire: 'Je suis neutre vis-à-vis de tout et de tout le monde, car jʹai ma propre vérité, et même si ce nʹest pas la vérité dʹun autre, cette vérité suffit à remplir ma vie et à voir mes possibilités. Et alors mon humanité en soi nʹest plus si importante. Je la vois comme un manteau, auquel je suis parfois très reconnaissant sʹil participe à tout ce que je veux. Mais sʹil ne participe pas, cela ne me gêne plus'.

Et vous dites aussi: 'Okay, à lʹépoque, mon essence a estimé nécessaire dʹopter pour ce manteau, car elle avait encore quelque chose à apprendre et jʹaccepte, je nʹy prête plus attention et ma vie continue. Mais je sais que, vu de mon essence, elle a atteint le bord de la pataugeoire. Elle a vu combien de possibilités il y a eu dans cette pataugeoire et cʹest lʹheure de passer au petit bain'.

Vous prenez congé de nous, les enseignants, et partez à la recherche du prochain bain où il y a dʹautres enseignants, dʹautres maîtres-nageurs, car les leçons continuent.

Donc peut-être vous pouvez comprendre que vous êtes au début dʹun autre voyage de découverte. Non pas pour vous rabaisser, mais pour vous montrer quʹil reste tant à découvrir, quʹil y a tant de beau à voir en vous; et si nous pouvons vous aider à entrer en contact, notre mission sera accomplie.

Nous vous avons montré votre chemin, le chemin de votre essence, duquel vous vous sentez parfois victime en tant quʹhumain; mais si vous coopérez avec votre essence, vous allez comprendre petit à petit où mène ce voyage.

***

bottom of page